Comment entretenir un masque de protection pour la peinture ?

Les masques de protection pour la peinture doivent être bien entretenus si l’on veut qu’ils demeurent fonctionnels et en bon état le plus longtemps possible. En plus de l’entretien, il est aussi important de procéder à certaines vérifications en démontant totalement le masque. Cela permettra de contrôler s’il faut ou non changer des pièces défectueuses. Une fois le masque bien désinfecté, il faudra bien choisir l’endroit où il sera rangé. Pour son utilisation, il faudra toujours se fier aux recommandations du fabricant afin de protéger comme il se doit ses voies respiratoires.

Nettoyage des masques de protection pour la peinture

Avant la première utilisation, il est conseillé de laver à la main le masque, aussi bien l’intérieur que l’extérieur. Le lavage se fera à l’eau savonneuse. Pour le rinçage, il faut utiliser de l’eau propre et tiède, de préférence.

Quel produit nettoyant choisir pour un masque propre ?

nettoyage masque respiratoireIl est préférable d’employer le nettoyant désinfectant recommandé par le fabricant pour un nettoyage optimal. On peut généralement en trouver dans les grandes surfaces.

Cependant, si on n’arrive à trouver que des nettoyants sans agents désinfectants, il faut impérativement immerger le masque de protection pour la peinture dans une solution adéquate, comme la solution d’hypochlorite (50 ppm de chlore). Pour en obtenir, rien de plus facile ! Il suffit de mélanger 1 ml d’eau de Javel avec un litre d’eau à 40 °C. Sinon, on peut aussi utiliser la solution aqueuse d’iode (50 ppm d’iode). Celle-ci peut être obtenue en ajoutant 0,8 ml de teinture d’iode dans un litre d’eau tiède, toujours à 40 °C.

À quelle fréquence doit-on laver son masque ?

nettoyage masque peintureIl est important d’entretenir son masque régulièrement, et ce, afin de se protéger des irritations cutanées. L’idéal est de le faire tous les jours si on l’utilise quotidiennement. Mais si l’on manque de temps, il est recommandé de procéder à l’entretien de son masque de protection trois fois par semaine au minimum.

Pour ce qui est du harnais, le nettoyage doit se faire tous les mois. On peut utiliser la machine à laver, mais rien ne vaut cependant le lavage à la main pour maintenir sa qualité.

Comme pour le harnais, le circuit de ventilation est également à nettoyer une fois par mois. Mais avant de s’y atteler, il faut d’abord vérifier qu’il est bien débranché. Le lavage n’a rien de compliqué. Il suffit de le tremper pendant une vingtaine de minutes dans de l’eau savonneuse. Il faut ensuite le rincer à l’eau propre et tiède, puis le sécher soigneusement. Le mieux est de le nettoyer le matin pour faciliter son séchage.

Le filtre, quant à lui, devra être nettoyé au moins une fois par semaine. Si le masque de peinture est muni d’un filtre en mousse, le laver à l’eau savonneuse, puis le rincer à l’eau claire. Ce type de filtre ne peut pas être séché à l’air libre. Pour sécher un filtre en mousse, il suffit de le tamponner dans une serviette en microfibres.

Masque de peinture : une petite inspection s’impose

démontage masque peintureÀ chaque lavage, on doit démonter son masque de peinture. Il faut commencer par retirer les filtres et les cartouches avant de démonter la pièce faciale. On peut se reporter au manuel du fabricant pour ce faire.

Lors du démontage, il faut prendre le temps de vérifier les parties abîmées. Cette étape permettra notamment de repérer les fissures ou les déchirures sur la pièce faciale, de constater une perte d’élasticité au niveau des brides, un raccord desserré, etc. Il faut également contrôler que le harnais n’est pas brisé, que l’embout ne manque pas ou encore que la visière n’est pas mal ajustée. Des dommages au niveau des conduits d’apport d’air  ou au niveau des tuyaux peuvent aussi être constatés. Il ne faut pas hésiter à remplacer les pièces défectueuses.

Comment entreposer un masque de peinture ?

Après le lavage, l’inspection et le séchage, il convient de bien choisir l’endroit où sera entreposé son masque de protection pour la peinture. Il faut éviter tous les agents extérieurs qui risqueraient de le détériorer. Cela peut être les produits chimiques, l’humidité excessive, le froid extrême, la chaleur, le soleil, la poussière, la graisse, etc. Il faut également choisir un endroit qui ne va pas favoriser la déformation des pièces en caoutchouc.

Que l’on soit un artisan peintre occasionnel ou professionnel, on aura forcément besoin d’un masque de protection pour se prémunir contre les émanations toxiques provenant des peintures utilisées. Il ne faut donc pas seulement se contenter de choisir un masque performant, mais il faut également bien l’entretenir pour garantir sa longévité. À noter qu’en plus du masque, l’usage de gants, de lunettes et d’une combinaison est aussi vivement conseillé afin d’éviter les projections de peinture.

Comment entretenir un masque de protection pour la peinture ?
5 (100%) 1 vote